réduflation

Réduflation : de nouvelles obligations pour informer les consommateurs dès le 1er juillet 2024

À partir du 1er juillet 2024, les distributeurs devront respecter de nouvelles obligations concernant l’information des consommateurs sur la réduflation, un phénomène désignant l’augmentation des prix des produits tout en diminuant leurs quantités. Cet arrêté ministériel a été publié le 4 mai dans le Journal officiel, à l’initiative de Bruno Le Maire, ministre de l’Économie, et d’Olivia Grégoire, ministre déléguée aux Entreprises, au Tourisme et à la Consommation.

Comprendre la réduflation

La réduflation, également appelée shrinkflation, fait référence à une stratégie commerciale qui consiste à réduire la quantité d’un produit (en poids ou en volume), tout en maintenant ou en augmentant son prix. Cette pratique, bien que légale, soulève des critiques, car les consommateurs ont souvent du mal à remarquer cette variation au moment de leur achat.

Les nouvelles mesures mises en place

À compter du 1er juillet 2024, une obligation d’information spécifique entrera en vigueur pour aider les consommateurs à identifier ces changements de quantité et de prix. Les distributeurs devront informer les clients par le biais d’une affichette placée à proximité immédiate des produits concernés, affichant clairement la variation de quantité et le changement de prix.

Le message devra spécifier : « Pour ce produit, la quantité vendue est passée de X à Y, et son prix au (unité de mesure concernée) a augmenté de …% ou …€. » Cette signalisation devra rester visible dans les grandes et moyennes surfaces pendant deux mois après la commercialisation des produits alimentaires et non alimentaires concernés. Cependant, les denrées alimentaires en vrac ou dont la quantité peut varier à la préparation ne seront pas soumises à cette obligation.

Encourager la transparence et signaler les doutes

Pour garantir une transparence optimale, les consommateurs qui doutent des informations affichées peuvent signaler leurs observations via l’application ou le site web SignalConso.

À lire également