Illustration Quelles sont les caractéristiques du contrôle de gestion

Quelles sont les caractéristiques du contrôle de gestion ?

Toute structure ou entreprise se retrouve souvent face à des difficultés majeures et des défis qui mettent à mal son fonctionnement. Ceux-ci sont pour la plupart liés à la stratégie financière et aux informations comptables. C’est pour cette raison que la présence d’un contrôleur de gestion est indispensable. Quelles sont les caractéristiques du contrôle de gestion et quelles sont les missions du contrôleur de gestion ? Découvrez-le dans la suite de cet article.

Qu’est-ce que le contrôle de gestion ?

Le contrôle de gestion est une méthode analytique des objectifs, des pratiques et de la gestion d’un service d’une entreprise ou de l’entreprise toute entière. Il peut donc porter sur la comptabilité, les ressources humaines, le service après-vente… Son but est d’améliorer leur maîtrise, leur efficacité, leur efficience et leurs performances. Autrement dit, optimiser le fonctionnement de l’entreprise.

Par ailleurs, il faut noter que le contrôle de gestion n’a rien d’un contrôle oppressif. Bien au contraire, il s’agit plutôt d’un système mis en place à travers des audits internes. Les audits internes permettent donc de s’assurer du fait que les ressources matérielles et humaines de l’entreprise sont véritablement utilisées efficacement. Et ce, pour l’atteinte des objectifs visés par l’entreprise. En d’autres termes, ils permettent de vérifier si le rapport entre les résultats obtenus et les moyens engagés est optimisé.

À quoi sert  le contrôle de gestion dans une entreprise ?

Le contrôle de gestion permet d’être certain que les performances obtenues s’accordent aux stratégies préalablement mises en place. A cet effet, à la suite d’un contrôle de gestion et son analyse, les résultats obtenus sont présentés sous forme de tableaux de bord synthétiques à la direction. Ces tableaux permettront donc de définir les actions correctives à mettre en place lorsqu’une différence est constatée entre les résultats obtenus et les objectifs fixés.

D’un autre côté, le contrôle de gestion permet à l’entreprise de prévoir son futur taux de rentabilité en se basant principalement sur les résultats passés. Il sert donc d’intermédiaire (ou d’interface) entre tous les services de l’entreprise afin de récolter les données sûres, utiles et fiables à l’analyse de l’entreprise. Son avis a par conséquent un effet important sur la stratégie mise en place par l’entreprise. En clair, c’est une fonction qui intervient dans la gestion de l’entreprise ainsi qu’au niveau opérationnel.

Les 4 différentes étapes du processus du contrôle de gestion ?

Le contrôle de gestion est un processus bien élaboré qui se déroule suivant quatre étapes précises :

  • La planification : elle constitue le point de départ du processus du contrôle de gestion. Elle consiste à définir une stratégie de façon opérationnelle en ce qui concerne les investissements et désinvestissements, les couples marchés/produits, l’organisation et la gestion des ressources humaines sans oublier la gestion financière ;
  • La budgétisation : cette phase est celle de la concrétisation ou de la mise en œuvre de la planification. Et cela, tout en suivant l’utilisation qui est faite des moyens par rapport aux objectifs de résultats, et en évaluant les résultats à venir (futurs). En clair, la phase de la budgétisation consiste à définir, à coordonner et à approuver les plans d’actions de l’entreprise ;
  • L’action et le suivi des réalisations : il s’agit ici de l’exécution des plans d’actions et de leur traduction en faits. Cette phase permet de suivre si les actions qui sont en train d’être menées aboutiront aux objectifs souhaités. Le processus de contrôle et la gestion de l’entreprise sont réellement indissociables ;
  • La mesure des résultats : cette dernière phase est celle de l’analyse des résultats dans le but de déterminer les actions correctives nécessaires.

Ce faisant, un contrôle de gestion ne peut être mis en place sans avoir clairement établi au préalable des objectifs précis. Ce sont ces objectifs qui permettront la détermination de la feuille de route du processus.

Quels sont les objectifs du contrôle de gestion ?

Le contrôle de gestion vise plusieurs objectifs bien précis. Il s’agit de :

  • Aider l’entreprise, le management ou l’organisation à définir une stratégie ;
  • Suivre minutieusement la mise en œuvre de cette stratégie en participant à son déploiement ;
  • Allouer ou approuver les ressources conformément aux objectifs stratégiques et aux objectifs à court terme ;
  • Mesurer et analyser les performances réalisées à l’aide d’indicateurs ;
  • Conduire l’activité et identifier les actions correctrices ou des pistes d’amélioration ;
  • Assurer une parfaite visibilité de la rentabilité de la société ;
  • Optimiser les coûts. 

A cela s’ajoute le fait que le contrôle de gestion a deux objectifs principaux du fait de sa présence dans toutes les fonctions et à tous les niveaux :

  • Aider chaque manager dans le pilotage de son unité de gestion, en vue de la prévision et de la programmation des moyens et des étapes. Mais aussi pour leur permettre de contrôler les performances obtenues et d’y réagir efficacement ;
  • Aider chaque manager à présenter comme cela se doit les résultats obtenus, les décisions prises ainsi que les objectifs qu’ils visent.

Quelles sont les missions du contrôleur de gestion

Le contrôleur de gestion a pour rôle de vérifier les comptes afin d’être sûr de leur régularité, leur fiabilité et leur sincérité par rapport aux normes comptables en vigueur. Ce professionnel est indispensable à toute entreprise qui vise une gestion financière sûre et fiable. A cet effet, il doit s’adapter aux besoins des managers et du dirigeant, mais aussi aux spécificités relatives à l’entreprise. Il doit donc bien connaitre l’entreprise et son fonctionnement.

Les missions du contrôleur de gestion se répartissent en deux niveaux. Dans un premier temps ¨l’efficacité¨, en accompagnant l’entreprise à utiliser ses activités en harmonie parfaite avec les objectifs visés. Deuxièmement, l’efficience en veillant à l’utilisation optimale des moyens disponibles. Le contrôleur de gestion a donc plusieurs missions principales :

  • La proposition et la mise en place d’outils de gestion et suivi (tableau, logiciel, etc.) ;
  • L’élaboration de procédures et le contrôle de la bonne utilisation de ces outils et procédures ;
  • La décomposition des coûts liés à la gestion de l’entreprise ;
  • La réalisation des études et analyses financières ;
  • La préparation des budgets et l’allocation des fonds ;
  • La réalisation régulière de reportings ;
  • Le suivi des écarts entre les objectifs réalisés et les objectifs de base ;
  • La proposition des mesures correctives si nécessaire ;
  • La transmission à l’entreprise des informations importantes à la réalisation des objectifs.

En somme, le contrôle de gestion est un organe décisionnel phare d’une entreprise. En étroite collaboration avec les unités opérationnelles et les services financiers, il aide l’entreprise à une gestion optimisée.