Comment bien préparer son audit comptable et financier ?

L’audit comptable et financier représente un exercice complexe, car il obéit à un formalisme. Au-delà de l’aspect chronophage, c’est parfois la méconnaissance de la procédure de préparation et de mise en œuvre qui taraude l’esprit. Heureusement, lorsqu’elle est bien expliquée, elle devient d’application facile. Nous vous proposons de découvrir ici le cadre conceptuel d’un audit comptable et financier.

L’audit comptable et financier : un exercice de bonne gestion et de bonne pratique financière

L’audit qu’il soit comptable ou financier se résume en une procédure. Si dans la pratique, d’aucuns posent une distinction entre l’audit comptable et l’audit financier, tous s’accordent sur la visée de ces procédures. Elles traduisent une même réalité : certifier les comptes de l’entreprise.

Dès lors, l’audit de procédure comptable permet le contrôle complet des écritures comptables. Son objectif s’étend également à l’analyse des flux de trésorerie en vue de la détection d’éventuelles irrégularités.

L’expertise comptable permet d’apprécier la qualité de la gestion de la société sur le plus grand nombre de points à savoir : la comptabilité, les finances, le management. Ainsi dit, on imagine bien qu’un audit ne se réalise pas à la légère !

L’audit comptable se conduit en effet, d’une main de maître par un auditeur financier qui exerce au sein d’un cabinet d’audit. Ce dernier représente l’artisan de la réussite de l’audit et porte en conséquence une lourde charge ! Il accomplit sa mission de concert avec les services financiers, managers et dirigeants.

Quid du rôle central de l’auditeur comptable ?

Le rôle de l’auditeur financier n’est pas désintéressé ! Que vous souhaitiez engager un audit interne ou externe, vous devez diligenter un professionnel, qui agira en parfaite connaissance de cause, et qui exercera par ailleurs, en toute indépendance.

L’auditeur comptable a pour mission d’attester ou d’infirmer de la bonne santé financière de votre entreprise et de la régularité de sa gestion. In fine, son intervention vise la certification de l’entreprise auprès de vos différents partenaires et organismes.

Mieux, outre sa mission de contrôle, il peut permettre à travers ses solutions la prévision de futures démarches. C’est pourquoi, en fin de mission, il compile ses remarques dans un rapport d’audit qui permet de situer les uns et les autres sur la crédibilité des états financiers.

La phase préparatoire de l’audit financier d’une entreprise

L’audit comptable et financier est inévitable ! Alors, vous devez la percevoir comme un outil utile pour la bonne santé financière de votre entreprise. Alors, comment bien se préparer à un audit ?

Pour bien préparer un audit d’entreprise, il n’existe pas une liste exhaustive de choses à faire. Néanmoins, vous devez entre autres :

· planifier une réunion avec les auditeurs financiers ;

· Fournir des copies des informations financières à examiner ;

· préparer le personnel à travailler de concert avec les auditeurs durant la phase de travail ;

· préparer les réunions de suivi, etc.

Le premier point de cette phase préparatoire reste déterminant pour un audit de qualité. En effet, il porte sur l’embauche d’un auditeur compétent auprès d’un cabinet d’audit qui a fait ses preuves. Vous devez également estimer les coûts. Ils dépendent de la durée de l’audit et de l’étendue des procédures d’examen. Vous devez aussi préparer la liste des informations à examiner lors de l’audit.

N’oubliez pas que lors de l’audit, les auditeurs interrogeront et observeront vos employés. Ils vérifieront leur dynamique de travail et la conformité ou non avec les règles internes et externes. Alors, pour bien vous préparer, informez vos employés sur l’audit à venir ! De là, ils sauront comment aider au mieux l’entreprise à passer avec brio la phase opérationnelle de l’audit.

Comment faire un audit financier : la phase opérationnelle

La phase opérationnelle d’un audit comptable et financier est segmentée en quatre étapes bien distinctes. Analysons ces étapes plus en détail.

La prise de connaissance et la planification

L’auditeur financier débutera par la prise de connaissance et la planification qui lui permettront de bien se préparer. En effet, par la prise de connaissance, il se familiarise avec l’entreprise, son personnel et son contexte financier. Des informations recueillies à partir des échanges avec les dirigeants et les divers cadres, il procédera à l’élaboration d’un plan d’audit, fil conducteur de sa mission.

L’évaluation du contrôle interne

C’est durant cette étape que l’auditeur se penche sur les procédures de contrôle interne de l’entreprise. Toutes les entreprises dignes du nom en disposent. Elles assurent la sauvegarde du patrimoine de l’entreprise et garantissent sa conformité aux lois. Dès son intervention, l’auditeur ira à la quête d’éventuels facteurs de risque. Il pourra ainsi déceler les anomalies qui s’y trouveraient.

L’évaluation des comptes

Elle porte sur l’analyse de la documentation des comptes créditeurs. En fonction de la taille de l’entreprise, elle peut durer des jours voire des semaines. Pour une évaluation directe des comptes, l’équipe d’audit fera appel aux différents facteurs appelés « assertions d’audit ». Ces derniers lui permettront de s’interroger sur la véracité des informations contenues dans les états financiers.

La production d’un rapport final

Une fois l’évaluation des comptes achevés, l’auditeur financier ou le cabinet d’audit assermenté doit produire un rapport final. Il y résume les résultats de sa mission d’audit. Ce rapport final vous sera remis en mains propres. En vous fondant sur les observations argumentées, vous procéderez aux ajustements éventuels. Il y va en effet de la viabilité de votre entreprise sur la durée !

Les enjeux de l’audit financier d’une entreprise

L’audit financier est la synthèse de l’examen des comptes annuels d’une entreprise. Cet examen permet de vérifier la conformité des comptes avec les règles comptables et fiscales, la sincérité des documents financiers et l’information financière fournie aux actionnaires et aux tiers. Ces contrôles ont pour objectif de prévenir les risques de fraude et de malversation.

Parmi les enjeux de l’audit financier, on peut citer :

  • La fiabilité de l’information financière : les comptes annuels servent de base pour la prise de décisions économiques et financières. Ils doivent donc être fiables et représentatifs de la réalité de l’entreprise.
  • La protection des actifs de l’entreprise : les risques de fraude et de malversation doivent être identifiés et contrôlés pour protéger les actifs de l’entreprise.
  • La lutte contre la corruption : l’audit financier permet de détecter les éventuelles corruptions et de prendre les mesures nécessaires pour les combattre.

Différence entre audit comptable et audit financier

L’audit comptable et l’audit financier sont des audits qui ont des buts différents. L’audit comptable a pour but de vérifier la conformité des comptes annuels d’une entreprise avec les règlements de comptabilité, tandis que l’audit financier a pour but de donner aux dirigeants une image fidèle de la situation financière de l’entreprise.

L’audit comptable est mené par un cabinet comptable indépendant, tandis que l’audit financier est mené par un cabinet d’audit.

L’audit comptable est obligatoire pour les sociétés cotées en bourse, alors que l’audit financier n’est pas obligatoire.

À lire également